» Aime sans …

Ce soir, dés le couchant, je me préparerai
Ni vent, ni nuages, ni lune, tel est mon désir
Je sortirai le matériel, l’installerai
Pour bien shooter, j’accepterai juste un zéphir

Je mettrai en station ma monture skywatcher
Je collimaterai mon télescope Newton
Je pointerai polaris avec mon chercheur
Pour la mise au point, faudra pas que je déconne

Il ne reste plus qu’a engranger les clichés
Ne pas oublier les darks, flats et autres offsets
Sinon l’image finale sera de la pâtée
Je ne vous présenterai qu’une image correcte

Denis Hugo, (fils de son père) extrait du recueil ‘’Du gars qui n’a que ça à foutre’’ (2022) « 

Texte original de notre poète chamesolois …

7 commentaires

  1. Denis

    Merci à vous tous pour vos commentaires, pour ce qui est de la poésie des astro photographes, je pense que l’on attend tous avec la plus grande impatience LE POEME de notre maître incontesté, j’ai nommé Charles Alain le BeauMouetteDelaire ou Mouette de Glere.
    Encourageons le à poesiquer pour nous,
    Clap clap clap…

  2. Jeanine

    Que dire après toutes ces paroles aussi inattendues que belles.
    Après nous avoir régalés avec de magnifiques images, vous écrivez en vers qui riment si bien avec l’univers.
    Denis a commencé, Nanar a suivi, au suivant maintenant!
    Jeanine

  3. Martine

    Ciel les gars !!! Va falloir changer le nom du club en Club des Pouët , Pouët !!!
    Est ce le printemps qui vous inspire ???

  4. Bernard Wegmuller

    A Denis Hugo,
    A qui donc parles-tu, flocon lointain qui passes ?
    A peine entendons-nous ta voix dans les espaces.
    Nous ne te distinguons que comme un nimbe obscur
    Au coin le plus perdu du plus nocturne azur.
    Victor

  5. Jacques

    On dirait… du « grand corps malade »

  6. Thierry

    Sacré p’tit gars, va !
    Non seulement l’humour, v’là t’y pas maintenant qu’il donne dans la poésie 🙂
    Bravo et continue comme ça mon p’tit !

  7. Catherine

    Hello fils du vénérable Victor, le printemps des Poètes stimule, tu vas nous faire l’odyssée du cosmos bientôt j’espère.Quelle belle poésie ta photo..et tes pensées….Je soupconne que Bérénice a passé la nuit avec toi,.Coquin !!!
    Merci pour ton humour, et tes belles images qui égayent ma « période très grise »!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.